Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Note aux lecteurs égarés ici :

Ceci est un blog somme toute assez personnel, voire intime. Je n'y publie pas régulièrement, au point que l'on pourrait se demander s'il a vraiment une utilité. Pour moi il en a une. Ce ne sont souvent que des billets d'humeur, parfois des réponses à des commentaires ou à des articles non-cités. Parfois c'est -très humblement- poétique, parfois c'est chirurgical. Parfois c'est très noir, voir gênant, parfois ce n'est que joie du quotidien. Sans transition. Parce que je suis ainsi, mais qu'il n'y a qu'ici que je peux faire sortir ça de cette façon.


Certains textes peuvent être violents, parce qu'ils parlent avec crudité de sexe, de troubles du comportement alimentaire, de dépression, ou de viol. Ceci est donc un avertissement à l'attention de ceux qui ne souhaitent pas s'y confronter.

20 novembre 2008 4 20 /11 /novembre /2008 21:34

J'ai froid, j'ai mal, je suis toute seule. Et un lysanxia dans le nez, un ! J'ai mal. Je ne sais même pas pourquoi j'ai mal ce soir... C'est indéfinissable... Je ne pense à rien et j'ai mal... Pourtant ma tête s'est vidée d'un coup après le passage du médoc dans mes muqueuses... Hop ! Splatch ! Oups, je crois que l'intérieur de ma tête vient d'éclabousser le sol...

 

J'ai mal, bordel. Je ne sais pas où, je ne sais pas pourquoi, mais j'ai mal...

 

Abrutie de gamine ! Tu vas arrêter d'avoir mal, bordel ! Saleté de gamine égocentrique ! Tu vas te sortir les doigts du cul !!! Tu vas te bouger ! Arrête... Arrête... S'il te plaît... J'ai mal... J'essaie, mais j'ai mal... Ne crie pas... J'ai froid... Je me sens tellement petite... Toute petite petite chose... Si peu... Si rien... J'ai froid... J'ai tellement froid... La douleur n'est rien comparée à ce froid qui m'envahit...

Partager cet article

Repost 0
Published by hécate - dans délétère
commenter cet article

commentaires

Cybèle 24/11/2008 16:20

Un petit coucou, c'est terrible le froid interieur...
heureusement ppm00 il a de bonnes blagues!!

hécate 24/11/2008 16:37



voui... Comme tu dis...



ppm00 21/11/2008 19:48

J'arrive trop tard pour te réchauffer, alors une petite blague de ppm.
A propos de chien, sais-tu pourquoi les mecs ne se lèchent pas la bite comme les chiens ... parce qu'ils n'y arrivent pas :) désolé.
A si, une autre, quelle est la différence entre un homme après l'amour et un assassin ? aucune, les deux ne savent pas comment se débarrasser du corps.
Et une petite dernière pour la bonne bouchen : quelle est la problématique inverse de la Suède et du vatican ? En Suède, ils ont du fer, ils ne savent pas quoi en foutre ... Au vatican c'est le contraire. Bo désolé, c'est juste des blaques de pochetron pour de mettre un petit smile :)

hécate 21/11/2008 20:13



hihi... Je connaissais les deux premières mais pas celle sur le Vatican !! Mais je l'aime bien... Merci pour le grand smile !!



Sangliporc 21/11/2008 07:07

Désolé d'avoir été aussi fatigué hier soir, j'aurais peut être pu faire quelque chose pour toi, essayer de te rechaufer, te faire des calins...désolé.

hécate 21/11/2008 13:19



C'est pas grave, cochonou, aujourd'hui ça va...


Bises...



rémy 20/11/2008 22:56

Alors il suffit "juste" de trouver les mots qui font chaud aux coeurs

hécate 20/11/2008 23:40



Peut-être...



rémy 20/11/2008 22:29

ce texte rend presque palpable ce froid qui te mord si violement, il le rend palpable dans le sens presque contagieux, si partager le froid pouvait en réduire l'intensité je n'hésiterai pas à me congeler un bras, une jambe, le coeur ou la tête, même pas peur, même pas froid surtout.
J'imagine que tu peux te reprocher des choses, certainement des choses que je ne connais pas, mais tu ne peux pas te reprocher de ne pas faire d'effors, si je sais que tu agis, que tu réagis, que tu te bats, alors d'autres le savent.
Personne ne te reprochera d'avoir froid ce soir, ni les autres soirs.
Une chsoe à faire ? Je ne sais pas, pour lutter contre le froid la seule chose que je connais c'est la chaleur, humaine, physique, chimique, la plume d'oie, feu de bois, ou alors se détendre, pour de vrai, ce laisser traverser par le froid, il parait que l'on ne sent le froid que quand notre corps réagit contre lui, si on l'accépte on le sens moins, parait il.
En tout cas joli texte, les textes écris sous médocs ont toujours un petit quelque chose en plus d'indéfinissable

hécate 20/11/2008 22:52



Pour l'instant, couette et thé vert au jasmin bien chaud tentent de me réchauffer... Mais le froid est à l'intérieur, difficle de l'en
déloger...



Présentation

  • : éphémère et délétère
  • éphémère et délétère
  • : Le blog d'une anorexique-boulimique, angoissée, névrosée, scarifiée, dépressive de plus...
  • Contact

Un jour. Ailleurs.

Pages