Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Note aux lecteurs égarés ici :

Ceci est un blog somme toute assez personnel, voire intime. Je n'y publie pas régulièrement, au point que l'on pourrait se demander s'il a vraiment une utilité. Pour moi il en a une. Ce ne sont souvent que des billets d'humeur, parfois des réponses à des commentaires ou à des articles non-cités. Parfois c'est -très humblement- poétique, parfois c'est chirurgical. Parfois c'est très noir, voir gênant, parfois ce n'est que joie du quotidien. Sans transition. Parce que je suis ainsi, mais qu'il n'y a qu'ici que je peux faire sortir ça de cette façon.


Certains textes peuvent être violents, parce qu'ils parlent avec crudité de sexe, de troubles du comportement alimentaire, de dépression, ou de viol. Ceci est donc un avertissement à l'attention de ceux qui ne souhaitent pas s'y confronter.

3 septembre 2009 4 03 /09 /septembre /2009 21:21
Ne pas se sentir responsable...
Ne pas être responsable ! 
De rien. Ou si peu. Juste quelques non-dits. Etre humain en somme...
Ne pas chercher la source trop loin.. Elle est sous les volutes de cheveux blonds.
Ne pas être responsable, j'ai dit ! !
Belle, je ne le suis pas toujours. Désirable, je l'aimerais, le voudrais, mais ne veux pas le croire, et ne le suis probablement pas tant que ça.
Mes fêlures trop mal dissimiulée derrière la façade défaite, décoiffée, ou maquillée, pomponnée. Façade traumatisée par un simple accroc sur les bas, une petite gerçure, un oeil qui aperçoit le gras, un regard qui capte une balance dans son champs de vision, tente de l'ignorer, mais n'y arrive pas. Il en faut peu pour casser un masque fragile.

Je n'ai jamais été douée pour les mélange... Je ne sais que les boire jusqu'à la lie... Me saouler d'alcool, de mots, de contradictions, de sensations, d'euphorie, et malaise.
La perfection, je l'idéalise, mais ne la connais pas. elle se dérobe à chaque pas en avant, et s'efface à chaque pas en arrière... Ou sur le côté.
Me douter, me maudire, me vomir, parce que je suis moi. Parce que je ne sais jamais comment l'autre me perçoit, mais que je l'imagine, le fantasme, le paranoïse jusqu'au dégoût de moi.

Ne pas être désolé. Ne pas s'excuser. Il y aura d'autres moments, d'autres occasions de ne pas se tromper, de se bien dire, de se dire tout simplement, de ne pas se comprendre, mais de s'en foutre, et c'est ça qui sera bien.
Je l'espère...

PS : "Dis donc tu viens plus aux soirées, toi ! On a fait soirée rentrée des classes... j'peux te dire qu'ils m'ont rempli mon cartable... Oh... Laisse tomber..."

Partager cet article

Repost 0
Published by Mlle B. - dans éphémère
commenter cet article

commentaires

carole70 04/09/2009 18:50

Coucou, je passe te lire. Bisous.A+

RuBee 13/09/2009 07:19



Merci de ce passage ici, et des tes fréquents autres passages, que je vois, malgré leur discrétion. Bises.
^_^



paquerette 04/09/2009 09:36

L'essentiel c'est bien d'être SOI, et de ne pas interpréter les pensées des autres, non?
bisous

Mlle B. 04/09/2009 16:37



Je ne sais pas... ^_^
Mais de toutes manières, ma façon d'interprêter tout le temps les pensées des autres, c'est surtout une sorte de pulsion. Je ne peux pas vraiment m'en empêcher... Du moins pour l'instant.
Bises.



Présentation

  • : éphémère et délétère
  • éphémère et délétère
  • : Le blog d'une anorexique-boulimique, angoissée, névrosée, scarifiée, dépressive de plus...
  • Contact

Un jour. Ailleurs.

Pages