Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Note aux lecteurs égarés ici :

Ceci est un blog somme toute assez personnel, voire intime. Je n'y publie pas régulièrement, au point que l'on pourrait se demander s'il a vraiment une utilité. Pour moi il en a une. Ce ne sont souvent que des billets d'humeur, parfois des réponses à des commentaires ou à des articles non-cités. Parfois c'est -très humblement- poétique, parfois c'est chirurgical. Parfois c'est très noir, voir gênant, parfois ce n'est que joie du quotidien. Sans transition. Parce que je suis ainsi, mais qu'il n'y a qu'ici que je peux faire sortir ça de cette façon.


Certains textes peuvent être violents, parce qu'ils parlent avec crudité de sexe, de troubles du comportement alimentaire, de dépression, ou de viol. Ceci est donc un avertissement à l'attention de ceux qui ne souhaitent pas s'y confronter.

11 juillet 2009 6 11 /07 /juillet /2009 05:55
J'ai mal.
J'ai mal quand je lis son nom.
J'ai mal quand je lis ses mots.
J'ai mal au coeur, envie de vomir.
Mal dans la poitrine... Une grosse boule qui s'enflamme.

Je fais comme si. Comme si ça ne me touchait plus. Comme si ça n'avait pas d'importance. Mais non. Si seulement... Si seulement ça ne s'était pas passé... Oui... Mais ça s'est passé. Point final ? Non. Que dalle... Je voudrais tuer cette personne. D'un coup, d'un mot, d'un souffle. Oui, je voudrais la tuer. Qu'elle meure. Qu'elle disparaisse. Qu'elle sombre dans le néant et que tout le monde l'oublie. Je voudrais... Mais non. Les gens la voient, lui parlent... Elle existe. Contre ma volonté. Contre mon envie. Contre mon en-mort.
Je me sens pathétique. Avoir mal de son existence. Quelle idiotie !
Oui... Mais... Je suis une idiote. C'est comme ça. Je souffre d'idées et de désirs absurdes.

Blonde inside.


Clope au bec, j'observe. Je me fais mal toute seule à chercher sa présence, preuve de mon incapacité à l'oublier. Pauvre conne. Comme si j'avais besoin de voir, de me prouver son existence, pour avoir mal. Pour faire remonter le noir dans ma tête, pour transformer mon sang en encre sombre.  Souffrir... Pour me prouver que j'existe moi aussi ? Alors pourquoi je n'en ai pas l'impression ? Pourquoi j'ai le sentiment que c'est moi qui suis dans le néant quand sa vie me saute à la gueule ? Pourquoi ?

Envie de chialer, de verser tout ça dans le sel de mes larmes. Mais ça ne vient pas. Trop mal ou pas assez pour pleurer ?
Qui sait ?

Je me sens seule. Seule à deux. Seule dans la foule de la rue. Seule dans les mots d'internet. Seule dans une réunion de famille. Seule dans le jardin de ma misérable existence... Quel pathos !
Envie de me mettre quelques claques. Imbécile ! Tu croyais quoi ? Que parce que tu te sentais vivre, le monde allait "enfin" tourner autour de toi ? Pauvre et sombre idiote.

J'ai mal.

Même pas envie d'expliquer pourquoi tellement ça me parait absurde et ridicule. Je ne suis qu'une gamine.
Je pourrais avoir mal d'avoir été violée plusieurs fois... Je pourrais avoir mal de mes plus ou moins anciennes dépendances... Je pourrais avoir mal de ce corps que je hais... Je pourrais avoir mal de cette nourriture que j'avale... Je pourrais avoir mal de ce qu'on m'a répété toute mon enfance... Je pourrais avoir mal de toutes ces erreurs que j'ai faites... Mais non ! J'ai mal pour des conneries.

Pauvre, pauvre petite conne...

Pitié, n'ayez pas pitié de moi ! Ne me plaignez pas ! Ma souffrance imbécile ne le mérite pas.
J'ai mal d'une obscure pièce de théâtre où je n'ai fait que de la figuration, brillant uniquement par mon absence...

J'ai juste mal.

Partager cet article

Repost 0
Published by Mlle B. - dans délétère
commenter cet article

commentaires

Hey 10/08/2009 19:43

Ouais t'es parfaite, t'es aiguisée et plus tranchante qu'un sabre, tu me traverses de part en part sans me faire violence.

ppm00 26/07/2009 12:26

C'est vrai que ce n'est pas clair :)
Mais juste que quand on a mal, c'est qu'on FAIT quelque chose qui fait mal. Si tu souffres c'est en faisant quelque chose qui entre en conflit avec ce que tu dis. Mais quoi ?
Je pars en vacances une grosse semaine. Trop cool. Bise. A+.

Mlle B. 27/07/2009 13:55



Bonnes vacances alors ! Grosses bises.



oum mouncifrayan 24/07/2009 20:50

j'ai bien aimé le look de ton blog..mais je peux pas lire tout ça!!!je suis pas fan de lecture..mais je te dis bravo et bonne continuation. merci aussi pour ton passage chez moi.

Ninonippon 23/07/2009 16:53

Ben ma puce...Carpe diem ! au lieu de penser au mauvais côté des choses, positive et tu ne t'attireras que du positif. Un principe appris et appliqué par bibi: ce à quoi tu résistes persiste. Laisse couler et reste la charmante jeune fille que tu es sur la room et qui est vraiment toi !
Bisous

Mlle B. 26/07/2009 11:17



J'essaie de positiver... Ca ne marche pas toujours. De toutes manières la plupart des textes sont aussi là pour "exorciser" ce que je ressens. Ca me soulage
d'écrire ma douleur, ou ma tristesse.
Donc, le positif, c'est que je me sens mieux après !
Bises.



gna gna gna 21/07/2009 01:32

ma pov'....

Mlle B. 21/07/2009 02:56



Quel grand sens littéraire ! Quel grand courage ! Un joli commentaire ! pas de mail, pas de pseudo crédible, pas d'url... C'est beau.
Dommage pour toi... j'ai l'IP.
De plus si tu n'as rien à dire sur mes articles, ne te donne pas la peine de commenter.
Byyye...



Présentation

  • : éphémère et délétère
  • éphémère et délétère
  • : Le blog d'une anorexique-boulimique, angoissée, névrosée, scarifiée, dépressive de plus...
  • Contact

Un jour. Ailleurs.

Pages