Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Note aux lecteurs égarés ici :

Ceci est un blog somme toute assez personnel, voire intime. Je n'y publie pas régulièrement, au point que l'on pourrait se demander s'il a vraiment une utilité. Pour moi il en a une. Ce ne sont souvent que des billets d'humeur, parfois des réponses à des commentaires ou à des articles non-cités. Parfois c'est -très humblement- poétique, parfois c'est chirurgical. Parfois c'est très noir, voir gênant, parfois ce n'est que joie du quotidien. Sans transition. Parce que je suis ainsi, mais qu'il n'y a qu'ici que je peux faire sortir ça de cette façon.


Certains textes peuvent être violents, parce qu'ils parlent avec crudité de sexe, de troubles du comportement alimentaire, de dépression, ou de viol. Ceci est donc un avertissement à l'attention de ceux qui ne souhaitent pas s'y confronter.

13 janvier 2009 2 13 /01 /janvier /2009 11:54
"Tu es une incapable !"
Et paf ! La phrase a retenti en moi comme une bonne grosse giffle. Cette phrase, c'est mon père qui l'a prononcée... Et ce n'était pas la première fois... Une incapable... Ca doit être vrai que j'en suis une... Pourquoi cette phrase aujourd'hui ? Parce que je n'ai pas été capable de soulever un frigo... Je suis donc bien une incapable... Une incapable déménageuse ! Une incapable mangeuse, une incapable sociale, une incapable amoureuse, une incapable amante, une incapable vivante... Bref, une incapable, quoi ! Une bonne vieille incapable de la vie...
Papa, pourquoi tu m'as dit ça ? Pourquoi t'a été si cruel ? Tu croyais que je ne le savais pas ? Papa, c'est toi que j'ai adoré pendant des années qui me dit ça aujourd'hui... C'était vraiment nécessaire de me le rappeler ? J'ai mal, moi, Papa ! Tu ne sais pas comme j'ai mal ? Tu ne sais pas ce que sont ces mots dans ta bouche ? Tu pensais que je ne savais pas encore à quel point j'étais nulle ? Minable ? Incapable ?
Et me revoilà en train de pleurer dans une voiture, la tête collée contre la vitre, les yeux qui se perdent dans le paysage... Ca faisait longtemps... Vitre froide et sale contre mon front. J'avais oublié. Déjà ?
Un silence. Noir et profond. Un véritable abîme. Un canyon de froideur entre nous.

Décevoir. Ma spécialité. Ma marque de fabrique en quelque sorte.

Décevoir. Presque un challenge pour moi.





Partager cet article

Repost 0
Published by ephemere-deletere - dans délétère
commenter cet article

commentaires

mickey 21/01/2009 12:58

tu es capable, d'abord de dire ce que tu ressens et aussi de te projeter dans l'avenir ... je suis sûre que je ne ferais jamais cela à mes enfants.Alors oui, tu existes et tu existeras

Sale Gosse 19/01/2009 22:21

Moi je sais ce que tu vaux, pas sur Facebook ! Je sais que tu es loin d'être une incapable, une feignasse... Magnifique cyber-créature nocturne !

ppm00 18/01/2009 11:40

Quel con !On a du lui dire la même chose quand il était enfant, mais c'est pas une raison pour continuer jusqu'à la treizième génération :)

ephemere-deletere 18/01/2009 21:14



Une chose est sûre ! Je ne ferai jamais ça à mes enfants... ^^ Si j'en fais... La "malédiction s'arrêtera à moi ! et na !



Anorchidea 18/01/2009 06:36

Ne prends pas la culpabilité comme moteur...ça fait trop de mal. Ne te courbe pas sous les remarques maladroites, déplacées ou gratuites.Crois en toi, ne te laisse pas écraser...facile à dire je sais...mais il faut, ne lâche pas. Et ne doute pas de toi à cause de ces remarques, tu vaux bien plus que cela, promis.Je t'embrasse 

ephemere-deletere 18/01/2009 07:29



Quelle nuit ! Deux sublimes auxquelles je ne m'attendais pas qui m'écrivent...



Je sais, je me courbe quand il ne faut pas... Et me révolte au mauvais moment... Diablesse de gamine ! Difficile de contrecarrer des habitudes durement
acquises...
Merci à toi aussi pour ce "compliment" que je ne sais toujours pas si je mérite ou non.

Je t'embrasse ici en attendant d'aller lire ce que tu deviens dans les prochaines minutes.



vénusverte 18/01/2009 00:17

Tu as 23 ans et tu t'occupe de se que pense ton père ? Mais dites moi Mademoiselle, est ce qu'il vous a bien regarder votre père ? Tu ne peux pas être complètement nul parce que sinon je te parlerai pas :pet oui c'est dure mais c'est comme ça, je n'aime pas les gens nul de l'intérieur, et toi tu n'es pas nul...Tu te laisse aller à une pensée qui confirme se que dit ton père.Si tu étais vraiment nul tu ne serais pas si gentille, tu ne corrigerai pas les montagnes d'Attila ^^, tu ne parlerai pas avec les autres...et si tu n'avais pas à être là et si tu ne servais a rien....tu ne serais déjà plus là.Alors comme m'a gentillement dit barth dans le commentaire qu'il vient de laisser sur mon blog: "ton bonheur y a que toi qui peux le faire, ne laisse jamais personne le faire à ta place"C'est se que je te dit à mon tour...t'es une fille chouette qui mérite d'être heureuse comme tout le monde.Son corps on l'aime et après on le regarde...mais jamais on en dit du mal.J'aurais surement beaucoup d'autre choses à te dire mais pas tout de suite ^^ ça viendra...Bisous la Miss te laisse pas écrabouillé par des mots débiles de quelqu'un qui n'a pas conscience de son pouvoir.Je sais de quoi je parle ;) .

ephemere-deletere 18/01/2009 07:25



Quelle surprise ! Mon premier commentaire de la belle et douce Venusverte ! Ca illumine ma "nuitjour".
Oui j'ai 23 ans et je m'occupe de ce que pense mon père. Je préoccuppe beaucoup de ce que les gens pensent. Tu le remarqueras peut-être de plus en plus au fur et
à mesure de nos rencontres.
Je ne suis probablement pas complètement nulle effectivement. *Sourire*
Une partie de cet article est ironique, parce qu'il m'arrive souvent en effet de penser que je suis une bonne grosse nullité, mais parce que je sais aussi que je
"peux" certaines choses... Je sais aussi que si j'ai de quoi être une "incapable" comme dit mon père, c'est probablement aussi du fait de l'éducation de mes parents et de leurs
échecs.

Les "montagnes" d'Attila me confirment que je sais au moins faire une chose : écrire ! C'est déjà ça ! *Grand sourire*
Barth a effectivement de bonnes paroles, sacré lion !
Merci en tous cas pour ces compliments que tu me fais, mérités ou non. (Ben oui ! Tu croyais pas que j'allais commencer à me déprécier maintenant, après des
années d'habitude !)
Bises à toi, Poétesse des retrouvés !!



Présentation

  • : éphémère et délétère
  • éphémère et délétère
  • : Le blog d'une anorexique-boulimique, angoissée, névrosée, scarifiée, dépressive de plus...
  • Contact

Un jour. Ailleurs.

Pages