Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Note aux lecteurs égarés ici :

Ceci est un blog somme toute assez personnel, voire intime. Je n'y publie pas régulièrement, au point que l'on pourrait se demander s'il a vraiment une utilité. Pour moi il en a une. Ce ne sont souvent que des billets d'humeur, parfois des réponses à des commentaires ou à des articles non-cités. Parfois c'est -très humblement- poétique, parfois c'est chirurgical. Parfois c'est très noir, voir gênant, parfois ce n'est que joie du quotidien. Sans transition. Parce que je suis ainsi, mais qu'il n'y a qu'ici que je peux faire sortir ça de cette façon.


Certains textes peuvent être violents, parce qu'ils parlent avec crudité de sexe, de troubles du comportement alimentaire, de dépression, ou de viol. Ceci est donc un avertissement à l'attention de ceux qui ne souhaitent pas s'y confronter.

31 octobre 2008 5 31 /10 /octobre /2008 03:52

Ou : La violence est mon amie... Ou pas.

Cet article est ou n'est pas une réponse aux commentaires sur une toute petite (toute petitepetitepetite) phrase qu'on retrouve souvent dans mon esprit tortueux... "Je suis un monstre". Le dernier article que j'ai écrit était une compulsion incontrôlable, donc pas forcément clair... 
Pour commencer, la violence fait partie de moi... Enfin je crois... Je me souviens avoir toujours eu en moi une colère parfois incommensurable et destructrice... Cette colère est ma violence... La rentrer me fait violence... La laisser sortir est violent... Je suis violente, à l'intérieur et parfois à l'extérieur, envers moi, envers les autres, dans les gestes, dans les sentiments, dans les mots... J'aime les mots violents, d'ailleurs... Une passion... Ma passion, ma vie, ces mots : violence, vomir, cracher, gerber, affamer, scarifier, enfoncer, crier, hurler, mentir, tomber, mourir, monstrueux, atroce, insoutenable, infini, haine, irrépressible, détruire, énorme, cicatrice, laid, barrer, blessure, ouvrir, cacher, rayer, cassure, difforme, balance, fermer, excessif, obliger, frapper, douleur, os, pleurs, craintes, doute, graisse, peurs, trahison, incapable, coupable, vivre... La vie... Pour moi, ces mots, cette violence sont la vie. Quand il n'y a plus de mots, je meurs... Quand je n'y arrive plus, je meurs.

Je n'aime pas mon corps, c'est vrai... Enfin, c'est ce qu'on pourrait croire, c'est ce que j'aime à laisser croire peut-être... Il est des jours où je l'apprécie plus que d'autres jours, où je l'exhibe, où je veux qu'on me dise qu'il est magnifique, où j'aime plaire... J'aime les corps, je regarde les autres sous toutes les coutures et sans les coutures. Les femmes, les hommes, dans une juste mesure, les minces, les rond(e)s, les bruns, les roux, les blonds, les maquillés, les nus... J'aime observer les mouvements, l'immobilité, j'aime regarder les nuques, les yeux, les épaules, les hanches, les fesses, les pieds, les nombrils, les cheveux, les poils... A peu près dans cet ordre, et le reste avec... J'adore les rides d'expressions, celle du lion, les patte d'oie, les fossettes, les plissements de nez, les battements de cils, le plein ou le creux des joues... J'aimerais les dessiner, mais je ne suis pas douée... Ça ne m'empêche pas de haïr souvent cette matière qui me fait...

Ici, lorsque je dis que je suis un monstre, je parle d'une partie de moi, de mon esprit, qui pense certaines choses... Un monstre tapi en moi. Qui aime les anorexiques, qui aime ses toilettes, qui aime avoir mal, qui aime faire mal, qui aime pleurer, qui aime les os, qui aime la mort, qui aime mon narcissisme, qui arrive à le transformer en dégoût, qui aime ma folie, qui joue avec, qui joue avec moi...


La diarrhée verbale m'a reprise et je ne sais plus où je voulais en venir... Trop de mots / Trop de vie, ce soir... Je voulais juste expliquer que, parfois, je trouve mon corps monstrueux, mais, tellement plus souvent, mon esprit...
Mon monstre à moi, je l'aime, je le hais, il me nourrit, il m'affame, il me détruit, je l'entend, je ne veux pas l'écouter, je ferme les yeux, je lui crache à la gueule et je l'embrasse, puis je m'écroule, fatiguée de lutter, mais pas tout à fait de vivre...

Partager cet article

Repost 0
Published by hécate - dans éphémère
commenter cet article

commentaires

witness 05/03/2009 18:25

 "puis je m'écroule, fatiguée de lutter, mais pas tout à fait de vivre..."C'est fou comme certains mots sont parfaits. Même en rose.

éphémère 05/03/2009 20:45



Merci.



zaq 06/11/2008 13:25

je ne crois pas que tu mentes...et puis tu es libre de choisir ce que tu veux nous faire partager ou pas... ce qui me semblerait plus chiant c'est te mentir à toi-même...yet... and ever... meanwhile kisses 4 U 

hécate 06/11/2008 14:21



Oui, mais se mentir à soi-même, n'est-ce pas le plus "facile" justement... Je sais qu'il y a encore certaines choses que je refuse de voir, mais bon, ce blog
et là pour m'aider à être plus honnête, envers les autres, mais tout premièrement envers moi-même... Même si c'est parfois douloureux...
Merci de tes attentions et de tes commentaires, zaq.



zaq 02/11/2008 10:53

"trop de mots/ trop de vie, ce soir "non, les mots ne sont pas la vie...ils sont vecteurs de toi à nous mais pas la vie, non pas la vie ....la vie ... c'est vivre ces contraires qui sont en nous ! les accepter et si possible, grandir ! ciao à toi  

hécate 02/11/2008 12:43



Désolée, pour moi les mots sont la vie.. Quand je ne peux plus exprimer ce que je ressens, pour moi toute seule ou pour le blog, j'ai envie de crever, et en
général je passe à l'acte...Etrangement, je suis une femme de parole et contacts. Mais dans la vie réelle, mes contacts sont beaucoup plus superficiels... Peut-être plus facile d'être honnete
face à un écran... Peut-être plus facile de mentir aussi, mais ce n'est pas le choix que j'ai fait...



Koulou 01/11/2008 19:35

très ! gnark gnark ! :0010: :0091:

Koulou 01/11/2008 17:08

Ah ouaiiis... t'es pas si blonde en fait, hu hu .... (raaah j'ai honte de sortir des bêtises pareilles)

hécate 01/11/2008 19:06



vilain !



Présentation

  • : éphémère et délétère
  • éphémère et délétère
  • : Le blog d'une anorexique-boulimique, angoissée, névrosée, scarifiée, dépressive de plus...
  • Contact

Un jour. Ailleurs.

Pages